Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 novembre 2022 1 21 /11 /novembre /2022 12:13
Arrivée sur les plaines du Canterbury et la rivière Hurunui

Arrivée sur les plaines du Canterbury et la rivière Hurunui

 Jour J. Debout de bonne heure. Martine a déjà préparé le café, les chats ont mangé et sont partis vadrouiller. Le baromètre chute à vue : un gros grain se prépare.

Michel embarque homme et bagages direction gare de Morlaix. Arrivés  à  Morlaix : déviation. Mais pas une petite. Nous voilà arrivés sous le viaduc sans autre indication.  Et les minutes passent et Michel qui me dit je suis paumé et je ne connais pas Morlaix. Je commence a m’inquiéter sérieux.  On attrape une montée au hasard et miracle : on arrive face à la gare.. ouf!!.

Tgv Morlaix Rennes à l heure sauf qu'arrivés en gare de Rennes : impossible de descendre : portes bloquées. On a poireauté comme ça dix bonnes minutes.. le temps de paniquer pour la correspondance... C est un départ à suspens. Je me demande ce que réserve la suite..

Arrivée  à  Roissy sans autres péripéties. Surprise : tous les Escalators de la gare Tgv fonctionnent. Y a du progrès.. Le terminal 2A est bien sur le plus éloigné  et le guichet d embarquement au bout du bout... Charles de Gaulle est toujours aussi triste et avec un jour à la pluie et ses 13°, ça fait direct ambiance croque mort... Installation de nuit dans l'avion, un Boeing 777 300 ER qui commence à dater. Quand on a goûté au 787 Dreamliner, on fait le difficile.. Décollage à l'heure.

Dîner à bord sans intérêt... de la cantine.. Bref. Petite nuit car je me suis quand même endormi après un film sur les bouchers pas si mal foutu bien que le scénario soit un peu téléphoné... 

Arrivée à Singapour à l'heure. Toujours aussi somptueux et animé cet aéroport. J'y retrouve mon petit salon perché près de la rue des restaurants. C'est rigolo, c'est un endroit peu pratiqué malgré une foule qui défile dans le rez de chaussée. Fauteuils spacieux, tables avec prises USB, tranquillité. J'y fainéante mes 3 heures d'escale en y passant quelques messages et en débutant d'écriture de cet article.... Je rejoins la porte A5 qui ouvre assez rapidement et embarquement sur un autre 777 300 ER (décidemment..!!).

L'escale est plus courte (8h50 contre 12h35 la précédente). Dîner décevant, j'avais commandé un poisson aux épices : Il est trop cuit et les épices n'ont rien de folichon.. Passons... Impossible de dormir : pour moi c'est le matin, pour eux, c'est le soir... Du coup : deux films à la queue leu leu.. "Bullet train" d'abord... Bon c'est bagarre et coups de pétards mais çà délasse on oublie rapidement.... Quant au deuxième : je recommande : L'histoire d'un gosse en famille d'accueil récupéré par son père.. c'est super bien joué, émouvant, très juste... Le titre "une belle famille".. Là dessus arrive le "Breakfast".. Alors là c'est du 5 étoiles.. Je me suis enfilé un nasi lémak d'anthologie. Attaque du festin avec un en-cas de quartiers de pamplemousse et de  pastèques en jus, bien frais et de là, ouverture du sublissime nasi lémak dans sa petite barquette : 2 bons morceaux d'omelette grillée à point, accompagnés de boulettes de poulet fondantes aux épices, puis une sorte de purée rouge-orange avec un goût que je ne connaissais pas mais qui enchante les papilles. Par dessus tout çà, dans un coin, une friture de petits poissons aux piments au goût de nuoc mam assez prononcé mais pas tuant malgré tout. Le tout sur un lit de riz Thaï cuit à la perfection dans son lait de coco.. Chapeau l'artiste.. J'ai mangé çà en prenant mon temps et en fermant les yeux... Du coup je me suis fait resservir une coupette de champagne pour couronner les agapes. Arrivée à Auckland dans la foulée.. 

   L'aéroport d'Auckland c'est Roissy avec la mer autour.. tristounet.. Sous la pluie et 13°... On se demande pourquoi on a fait 20000 km pour si peu de résultat. Alors les kiwis, ils te la font gentil leur escale : D'abord faut récupérer tes bagages pour passer le tout à la douane. Douanier super sympa qui m'a tamponné mon truc sans même me faire ouvrir la valise..... De là, il faut te rendre au terminal Domestique (Domestic en anglais.. çà aide....). Ils se sont pas fait ch...., ils ont peint une ligne verte par terre qui part de l'aéroport internationnal et qui va jusqu'au Domestic... Mais ce qu'ils te disent pas, c'est que çà fait ses 2 bons kilomètres.. Alors je sais pas si vous voyez la scène avec ma grosse veste sur le bras les bouteilles du duty free, la grosse valise et celle de cabine à la recherche d'un chariot à bagages... Y a des moments on se demande ce qu'on fout là. Heureusement toutes les bonnes choses ont une fin. Me voilà devant un dépose bagage automatique. Tu poses ta valise sur la bande de roulement, tu scannes ton boarding pass et roule ma poule, ta valise part toute seule à l'avion... Elle est pas belle la vie? Embarquement dans un airbus A320 long comme un jour sans pain, à classe unique... bondé.. Et là on attend une correspondance 35 minutes. Y a pas que la SNCF pour les retards.. ça rassure..

Petit saut de puce jusqu'à Christchurch dans un fort vent de nord ouest.. l'avion gigote dans tous les sens mais tout le monde rigole, çà fait partie du fun habituel semble-t-il.  Atterrissage  mouvementé et coup de fil à Kevin qui était en embuscade près du drop stop. Effusions des retrouvailles et direction la maison.

La suite au prochain numero parce que là, je vais me pailloter pour une nuit réparatrice.. Vive le décalage... Pour les photos faudra être patients les enfants car il y a une brouille entre mon ordi et le téléphone.. Mais c'est comme dans tous les couples ; çà s'arrangera.... good night

Après la nuit qui fut bonne et réparatrice, voici enfin les photos..

Nouvelle maison (la fenêtre de ma chambre est au dessus des fleurs

Nouvelle maison (la fenêtre de ma chambre est au dessus des fleurs

Nouvelle voiture prêtée par Allan le frère de Kevin..

Nouvelle voiture prêtée par Allan le frère de Kevin..

Partager cet article
Repost0

commentaires